Le poker à trois cartes dans les casinos en ligne

Les casinos en ligne regorgent de jeux de hasard. Le poker à trois cartes en fait partie. Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette variante de poker.

Le principe du poker à trois cartes

Le poker à trois cartes est également connu sous le nom de 3 card poker pour les anglophones. Le nom de ce jeu est déjà très explicite quant à son principe fondamental. En fait, ce jeu de cartes est joué avec une main de trois cartes. Ces cartes proviennent d’un jeu de 52 cartes. Le but principal de ce jeu de casino en ligne est de battre la main du croupier avec vos trois cartes. Il n’y a rien de plus facile pour les joueurs qui veulent à la fois jouer et s’amuser.

Valeurs des cartes au poker à trois cartes

Chaque jeu de carte proposé possède chacun ses propres valeurs de cartes. Pour ce jeu, l’As est en même temps la plus grande carte et la plus petite. Sa valeur dépend de votre main. La valeur des autres cartes est décroissante : l’As passe avant le roi qui passe avant la reine qui passe avant le valet qui passe avant de 10, etc. Le Quinte Flush est constitué de trois cartes de la même couleur et d’ordre décroissant (valet, 10 et 9 par exemple). Le Brelan concerne trois cartes de la même valeur. La Quinte est l’ensemble de trois cartes de couleurs différentes. L’ensemble de trois cartes de la même couleur est le Flush. Le Pair garde sa définition et la Main haute est toujours accompagnée d’une carte importante.

Les gains au poker à trois cartes

Chaque casino en ligne possède sa politique de redistribution. Par contre, le pourcentage attribué à chaque gain se ressemble à peu près d’un casino à l’autre. Pour gagner l’équivalent de votre mise, il faudrait que vous ayez toujours misé à chaque partie et que le croupier ne soit pas en mesure de montrer ses cartes. Autrement dit, la main du croupier ne dispose pas d’une reine. Au cas où le croupier peut montrer ses cartes et que votre main est inférieure à la sienne, vous perdez. Le match nul a lieu en cas de mains similaires. Les gains sont différents d’une mise à une autre. Le gain obtenu d’un brelan est différent de celui d’une séquence et ainsi de suite.