Vers une législation des jeux d’argent en ligne au États-Unis

Le 23 décembre dernier, le DOJ, Département américain de Justice a revu sa position sur une éventuelle loi relative aux jeux en ligne entre les états. Le DOJ a affirmé que une légalisation était envisageable mais ce projet de loi reste trèscontroversé aux États-Unis.

Un projet simpliste

La moitié des états américains croyait fin décembre pouvoir ouvrir le marché aux jeux de casino en ligne après l’annonce du DOJ . Mais l’euphorie n’a été que de très courte durée pour les opérateurs, trois semaines la nouvelle, et les experts pensent qu’il y a encore beaucoup de chemin à parcourrir avant une tel évenement. Selon eux, l’idée d’une loi intra état est intéressante mais sa réalisation est utopique

L’analyste M. Andrew Zarnett, pour la Deutsche Bank, est le premier à avoir douté des propos trop optimistes du Département américain de la Justice. Il a expliqué dans un rapport rédigé à l’intention d’ investisseurs, qu’ une légalisation intra états en faveur des jeux en ligne était encore irréalisable et selon lui, une loi qui englobe tous les états fédéraux n’a pas encore avancé et il est impossible de savoir si elle se concrétisera et quand elle se concrétisera. Le Ministère de la Justice n’a pas intéret à faire passer une telle loi et cela pourrait prendre des années Les états fédéraux seuls auraient plus de chance de concrétider un projet de loi, d’après lui.

Jennifer Carleton, procureur de Las Vegas, a dit que le DoJ s’était sans doute un peu trop avancé en faisant une telle déclaration mais elle reste persuadé que c’est le signe d’un progrès net vers une régulation aux États-Unis des jeux d’argent en ligne. Tous les protagonistes de l’iGaming doivent rester vigilants, proactifs quant aux événements car tout est question d’interprétation, a-t-elle souligné.

Quant à M. Mark Lipparelli le Président du Bureau du Nevada de Contrôle des Jeux, il a reçu dix demandes de licences d’opérateurs de casino, de fournisseurs et d’autres éditeurs de logiciels. Bien qu’il ait approuvé une législation complète du poker en ligne au Nevada, le 22 décembre dernier, il ne sait pas combien de temps il faudra pour que ces licences soient délivrées. En effet, le DoJ n’a communiqué aucun détail à ce sujet.